16/06/2004

Aywhere is

Il était une fois un jeune homme, solitaire
N'ayant que la mort et son épée comme compagnons,
Personne ne savait réellement quel était son nom...
Il ne parlait à personne : il était trop noble, trop fier...

Traversant le pays, cet homme est triste, pensif, réveur,
Il semble que son esprit est quelque part ailleurs,
Au fond de ses yeux, il n'y a que tristesse et douceur,
Comme si tout était mort a l'intérieur de son coeur...
 
A une certaine époque, c'était un valeureux guerrier,
Ne connaissant aucun sentiment, ni la peur, ni la pitié,
Hagard, perdu dans ses pensées, dans sa tristesse,
En lui, il n'y avait plus qu'une profonde détresse,
 
Lorsque l'on lui parlait, il faisait semblant d'être heureux,
Et pourtant un jour, quelqu'un lut sa tristesse dans ses yeux,
Mais il était trop fier, il avait bien trop d'honneur,
Que pour vouloir a nouveau accepter de vivre un nouveau bonheur
 
Et pourtant, après un certains temps, arriva ce qui dû arriver,
Le coeur a ses raisons, le guerrier ne put lui résister
La jeune femme avait su lire dans son coeur comme dans un livre ouvert,
C'était la première fois qu'il oubliait qu'il était quelqu'un de fier...
 
Ce guerrier ne sait ce qui va lui arriver dans le futur,
Car sans qu'il le veuille, des personnes lui rappèlent son passe,
Souvent, à cause de la fatigue, il a l'impression d'être dépassé,
Pourtant il espère qu'il continuera d'être aimé par cette âme pure...
 
Depuis longtemps, il encaisse tout dans le plus grand silence,
Pourtant, toute cette souffrance, et cette colère s'accumule,
A l'intérieur de lui, tout se tasse, tout se bouscule,
Son âme et son corps sont en fragile équilibre, on le pense...
 
Alors parfois, il ne contrôle plus rien, ses nerfs craquent,
Il pleure, il tremble, il a froid, il a mal, il se braque...
A chaque coup qu'il encaisse, c'est une nouvelle blessure
Mais heureusement, quelqu'un est la pour refermer la fissure...


01:00 Écrit par LostSoul | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

bonjour... bonjour Frank,

je n'ai pas disparu mais j'ai vécu qqe revers de vie ces jours derniers et dès lors le silence est réparateur... d'autre part lorsque je lis certains commentaires sur le mini chat je trouve que ce n'est pas le lieu...

Écrit par : poète guerrier | 18/06/2004

Bonjour poète C'est un plaisir de lire tes lignes ce matin...
j'espère que cela va mieux... quand au mini-chat toujours été contre ce genre de système :(

Écrit par : Frank | 18/06/2004

Les commentaires sont fermés.